oct
12
2012

Gérer son argent efficacement avec Mint

Votre avis compte pour moi :

Cet article a été écrit par Vincent Durivage, rédacteur web et étudiant en planification financière au Québec. Son Blog, Boursendirect, est dédié aux finances personnelles et a pour objectif de vous aider à optimiser vos revenus et vos dépenses.

Depuis l’arrêt de MS Money en français par Microsoft en 2005, beaucoup d’épargnants se sentaient un peu orphelin. Bien sûr, il restait la version anglaise de Money en version Deluxe, et disponible gracieusement sur le site de Microsoft mais il restait en anglais et, n’étant plus mis à jour, beaucoup d’institutions bancaires ne faisaient plus l’effort de fournir des éléments permettant de synchroniser leurs comptes avec l’outil (notamment avec moins d’options pour télécharger ses comptes en format xls ou csv, la raison invoquée étant essentiellement un problème de sécurité).

mint1

Le seul survivant dans les outils de gestion financière de qualité qui restait sur le marché était il y a encore quelques années Quicken, qui maintenait ses relations avec de nombreuses banques et assureurs pour faciliter l’intégration de ses comptes. Malheureusement, le coût d’une licence reste élevé pour une gestion de ses finances personnelles (entre 50 et 80 dollars par licence).


De nouvelles solutions en ligne gratuites pour gérer son argent

Paradoxalement, j’ai trouvé de nouveaux outils pour gérer mon argent quasiment gratuitement grâce à mon courtier de la Capitale Assurances et non pas grâce à mon banquier de la RBC (il faut dire que ce dernier propose un outil similaire en ligne accessible depuis ses comptes, appelé « ma gestion financière » mais qui a tendance à ne jamais marcher, surtout pour moi).

En fait, ce sont de nouveaux acteurs qui sont apparus sur le marché très récemment et qui, depuis peu, ont levé énormément de fonds pour s’internationaliser et multiplier les accords avec les banques du monde entier. Ici, plus besoin de télécharger un logiciel sur son PC et d’importer ses comptes en format excel. Tout se fait en ligne en synchronisant son compte bancaire avec l’API (Application Programming Interface) de sa banque.

Ces nouveaux acteurs sont Yodlee ou Mint, notamment, qui proposent donc, après une inscription gratuite en ligne, de lier ses comptes à l’interface de gestion de l’outil.


A l’heure du choix : Mint

Personnellement,  je recommande clairement Mint. Et ce, pour plusieurs raisons :

  1. Mint dispose d’une ergonomie avantageuse et d’une interface sobre et ludique, très visuelle, et très simple à comprendre,
  2. Les options de gestion de ses finances personnelles sont également beaucoup plus riches (on y reviendra plus tard),
  3. et le côté sécurité (important à vérifier car c’est quand même un client tiers pour sa banque) est très poussé, avec une accrédition par des programmes de sécurité comme TRUSTe, Verisign Secured, et Mac Afee Secure. Dernière preuve du sérieux de l’outil, Quicken, qui recommande l’outil depuis son site et a fait son entrée au capital de l’entreprise via la compagnie mère, Intuit. Rappelons également que même si la synchronisation des comptes avec Mint nécessite vos codes d’accès, l’outil n’autorise aucun transfert d’argent et il n’y a aucune mention d’identité (pas de noms, pas d’adresse). Même en cas de piratage, l’argent ne peut être dérobé.


De nombreuses options de gestion

Les possibilités d’action de Mint sont véritablement gigantesques pour un outil gratuit.

On peut déjà importer ses comptes bancaires, bien évidemment, mais également ses prêts hypothécaires, ses investissements en cours et ses assurances. Bref, on peut tout gérer au même endroit pour avoir une vision claire de ses finances personnelles, et ce partout dans le monde, à condition de disposer d’un accès à internet.

Mint2

Mint permet de faire énormément de choses pour gérer son argent et son épargne personnelle. Par exemple, il est possible de se fixer un objectif d’épargne ou d’économies, pour partir en vacances, mais également de mieux répartir ses dépenses par poste (automobile, alimentation, loisirs). Il existe également la possibilité de fixer des limites de dépenses par poste. Les taux de change ajustés sont également intégrés.

On peut également fixer des limites d’alertes (envoyées par SMS ou par mail), pour surveiller ses dépenses, ou anticiper de manière visuelle l’impact de frais importants sur ses finances restantes. C’est assez ludique et beaucoup plus facile à lire qu’un tableur excel. On pourra aussi créer des « to do » pour se rappeler des factures à payer, et recevoir un bilan hebdomadaire de ses frais et dépenses.

mint3

Autre gros plus de l’outil : son application pour smartphone qui compense très largement l’application de votre banque si elle n’existe pas ou, comme c’est souvent le cas, dispose de fonctionnalités très limitées.


Mint, présent à l’international

Mint multiplie également, mois après mois, ses partenariats à l’international (16000 pour le moment), que ce soit au Canada (historiquement, l’outil vient des USA) en Grande Bretagne et même en France. Petit bémol pour la France, même si la synchronisation se passe souvent bien, Mint a tendance à ne pas aimer les interfaces en français, d’où de petits bugs parfois mais qui restent facilement réglables.

Définitivement, Mint est un outil à essayer si vous avez décidé de prendre vos finances personnelles en main !

Comments are closed.