fév
24
2011

La semaine de 4 heures

Votre avis compte pour moi :

On ne présente plus Tim Ferriss sur la toile, tant l’art de vivre qu’il présente dans La semaine de 4 heures s’est répandu comme une traînée de poudre. La promesse de ce livre : gagner plus d’argent, profiter de plus de bon temps, devenir plus mobile pour vivre là où bon vous semble. Bref, la chronique d’une mort annoncée du métro, boulot, dodo.

Que vous soyez entrepreneur noyé par le travail, bloggeur ou web entrepreneur débutant, ou salarié en quête de liberté, ce livre vous ouvrira les yeux sur bon nombres de vos préjugés et vous donnera les clés pour vous libérer de votre routine. Vous apprendrez entre autres choses que l’efficacité n’est pas synonyme de performance, qu’il vous faut absolument supprimer les interruptions pour être efficace, ce qu’est l’ignorance sélective et le management par l’absence.

Au cas où vous auriez des doutes sur la possibilité d’appliquer les nombreux principes énoncés par l’auteur, sachez seulement qu’à 30 ans, Tim Ferriss parle 6 langues, est danseur de tango professionnel, maître de conférence à Princeton et plongeur sous-marin… entre autres !

Votre gain de temps : 5 heures !

Taille du livre : 320 pages

Durée de lecture du livre : 5 heures 30 min

Taille du résumé (au format PDF) :  17 pages environ

Durée de lecture du résumé (parties 1 et 2) : 30 minutes

Soit un gain de temps de 5 heures minimum grâce au résumé publié par Mes Finances.

La+semaine+de+4+heures

Etape 1 – Découvrir les nouvelles règles du jeu

Chapitre 1 – l’introduction d’un nouvel art de vivre

Tim Ferriss fait la différence dès le début entre deux profils d’individus et leur vision de la vie. D’un côté, vous trouverez les personnes qui se lancent à corps perdu dans la vie active, travaillent sans relâche toute leur jeunesse et leurs plus belles années en espérant récolter à la fin de leur vie les fruits des graines qu’ils ont semées, pourvu que l’Etat Providence subvienne à leurs besoins dans le cadre d’une hypothétique retraite. Ceux-là sont appelés les Remetteurs à Demain. (RD)

Et il faut bien reconnaître que nous agissons tous plus ou moins de la sorte, conditionnés que nous sommes par notre culture, notre éducation et un fonctionnement de société que nous ne pensons pas à remettre en cause.

Les gens qui ont adopté l’art de vivre décrit par Tim Ferriss sont appelés les Nouveaux Bienheureux. (NB) Conscients des enjeux de société à venir, ayant réfléchi au sens qu’ils veulent donner à leur vie et partant du postulat que le travail salarié n’est pas le meilleur moyen d’accéder au Bonheur, la philosophie des Nouveaux Bienheureux est basée sur les piliers suivants :

  1. Bannir le travail pour le travail,
  2. Répartir périodes de détente et aventures à intervalles réguliers (mini-retraites),
  3. Faire tout ce que vous avez envie de faire et ne pas acheter et posséder nécessairement tout ce que l’on a envie de posséder,
  4. N’être ni patron ni salarié, mais le propriétaire !
  5. Gagner des tonnes d’argent soit, mais avec un but précis et des rêves à réaliser !
  6. Avoir plus de qualité et moins de monceaux de choses inutiles, se poser la question du sens de sa vie et tout faire pour devenir ce que l’on est,
  7. Voir grand quand vous créez votre boîte, mais penser à la trésorerie d’abord ! (le jackpot final importe moins que le cash flow mensuel, nous y reviendrons)
  8. Avoir « le droit de ne pas faire ce que vous n’aimez pas, mais aussi la liberté et la détermination de vous consacrer à vos rêves sans retomber dans le travail pour le travail. »

Une idée capitale : être millionnaire et vivre comme un millionnaire sont deux choses différentes !

La valeur de l’argent ne se mesure pas qu’à la quantité possédée mais à l’utilisation que vous en faites. Analysez bien :

  1. Ce que vous faites,
  2. Quand vous le faites,
  3. Où vous le faites,
  4. Avec qui vous le faites.

Ces 4 considérations sont le multiplicateur de Liberté.

Chapitre 2  –  la remise en cause des règles

Ce n’est pas parce que la majorité des gens pense d’une certaine manière qu’il faut penser de la même manière. Bien souvent, nous restreignons nous-mêmes nos capacités et notre créativité pour nous fondre dans la masse et passer inaperçu. Voici quelques-unes des règles fondatrices des NB :

  • La retraite est une assurance contre le pire

La retraite devrait être considérée comme une assurance vie. C’est une protection en cas de scénario du pire. Qu’est-ce qui peut justifier que vous sacrifiez vos meilleures années à des tâches rébarbatives et peu gratifiantes ?

Et une fois que vous serez à la retraite, c’est un train de vie médiocre qui vous attend. Les estimations actuelles les plus optimistes estiment que votre pension sera équivalente à 30% de votre revenu moyen (calculé sur la base de l’ensemble de la durée de votre vie active). Quel que soit votre niveau de vie actuel, cela signifie que votre train de vie sera mécaniquement réduit des 2/3 du jour au lendemain. Bon courage !

Note : Imaginons par ailleurs que vous mettiez même 1 M€ de côté. L’espérance de vie s’allongeant, imaginons que vous viviez encore 30 ans après votre départ à la retraite (hypothèse moyenne). A raison d’une inflation variant de 2 à 4% en moyenne par an, votre capital vaut après 30 ans (et sans y avoir touché !) : 400.000€ soit une division par 2.5 ! Je vous laisse imaginer si vous mettez moins de côté ou si vous vivez plus longtemps…  Le million d’€uros sur le compte en banque vous fait toujours rêver ?

  • L’intérêt et l’énergie sont cycliques

Capacité, intérêt et endurance mentale fluctuent au fil du temps d’où l’idée des NB de répartir les mini-retraites tout au long de leur vie pour s’épanouir et travailler uniquement lorsqu’ils sont le plus efficaces.

  • Moins n’est pas paresse

L’idée se résume en une injonction : « essayez d’être productif plutôt qu’occupé » !

  • Ce n’est jamais le bon moment

« Un jour peut être », « dans quelques années, avec un peu plus d’expérience », ou l’art de la procrastination…

  • Demandez pardon, pas la permission

Si ce que vous vous apprêtez à faire ne doit pas avoir de conséquences dévastatrices, faites le et excusez vous par la suite si besoin. Bien souvent, la personne en face de vous peut vous adresser un refus sur la simple base d’une projection fausse de ce que vous lui demandez. Résolvez le dilemme pour elle : mettez là devant le fait accompli. Il se pourrait même qu’elle accepte la chose sans mot dire !

  • Concentrez-vous sur vos forces plutôt que de réparer vos faiblesses

Pour cette partie, vous pouvez vous reporter à mon article Pourquoi vous devriez connaître vos 5 forces majeures.

  • Le revenu relatif est plus important que le revenu absolu

Note : Prenons un exemple concret. Pierre travaille 60 heures par semaine et gagne 60.000€ par an. Il touche donc  5000€ par mois pour 240 heures travaillées. Après calcul, nous obtenons que son salaire horaire est de 21€. Michel travaille 35 heures par semaine et gagne 45.000€ par an. En valeur absolue, Francis gagne donc 33% de plus que Michel, ce qui est  considérable. Toutefois, si l’on calcule le salaire horaire de Michel qui touche donc 3750€ par mois pour 160 heures travaillées, nous obtenons que son salaire horaire est de 23,5€.

Conclusion : Michel touche plus que Francis au salaire horaire.

Bien sûr l’objectif n’est pas de travailler seulement 1 heure par semaine, même à un taux de 100€ de l’heure, il sera difficile de vivre décemment. Mais l’exemple veut avant tout vous montrer qu’il faut changer d’état d’esprit vis-à-vis du salaire annuel que vous percevez. Les NB les mieux lotis gagnent près de 5000€ de l’heure. A vous de voir…

Chapitre 3 – la gestion de la peur et la capacité d’échapper à la paralysie

La peur est le plus grand frein qui vous empêchera de réaliser vos rêves. Peur du mauvais timing, peur du mauvais choix, peur de l’inconnu, peur du changement, peur du jugement des autres, etc. Le meilleur remède à la peur, c’est d’abord de la définir. Vous pouvez suivre le plan d’action suivant imaginé par Tim Ferriss :

  1. Définissez votre/vos pires cauchemars et évaluer sur une échelle de 1 à 10 la probabilité de leur réalisation
  2. Quelles mesures pourriez-vous prendre pour remettre les choses en bonne voie ?
  3. Quels sont les résultats ou les avantages, ponctuels et permanents des scénarios les plus probables ?
  4. Si vous être licencié, que feriez vous pour vous en sortir financièrement ?
  5. Que repoussez-vous par peur ?
  6. Qu’est ce que cela vous coûte (financièrement, émotionnellement, physiquement) de procrastiner ?
  7. Vous attendez quoi pour agir ? :-)

Chapitre 4 – être irréaliste et précis

L’auteur donne sa définition la plus concrète du Bonheur, à savoir l’Enthousiasme. Il recommande dans un premier temps de définir les activités qui vous enthousiasment plutôt que de privilégier le « tant en banque » pour ensuite faire ce que vous voulez. Cela se transforme trop souvent en vœu pieux.

La démarche consiste donc à planifier vos rêves. Ils ne doivent plus être des souhaits ambigus mais des étapes précises. Mais pour être efficace, vos rêves devront paraître irréalistes. Tout doit être fait pour que vous soyez en mesure de vous convaincre que tout est possible. Soyez votre plus grand soutien dans cette quête du bonheur !

Quelques étapes de cette quête de l’enthousiasme :

  1. Que feriez-vous de votre vie si étiez certain de réussir ? (sur un horizon de temps de 6 à 12 mois)
  2. Qu’est-ce que « être » exige de faire ? (décomposez vos rêves de savoir faire en étapes de « faire »)
  3. Quels sont les 4 rêves qui changeraient tout ?
  4. Déterminez le coût de ces rêves et calculer votre revenu mensuel cible (RMC) requis
  5. Définissez 3 étapes pour chacun des rêves (4 maximum) uniquement dans l’horizon à 6 mois et commencez à agir maintenant.

Voici un fichier mis à disposition par Timothy Ferriss lui-même sur son Blog pour vous aider à construire votre démarche ainsi qu’un exemple (cliquez sur l’image pour accéder à l’outil) :

Outil+-+Chronorêves+la+semaine+de+4+heures

Etape 2 – Faire le ménage

Chapitre 5 – La fin de la gestion du temps

  • Etre efficace vs être performant

Etre efficace, c’est faire des choses qui vous rapprochent de vos objectifs. Etre performant, c’est accomplir une tâche donnée (qu’elle soit importante ou non) de la manière la plus économique possible.

Vous l’aurez compris, mieux vaut être efficace que performant.  Ce que vous faites prime sur comment vous le faites.

  • La loi de Pareto

Wilfried Pareto est un économiste bien connu des étudiants. Sa loi qui a notamment mis en avant le fait que 80% des richesses dans la société sont produits et possédés par 20% de la population a ensuite trouvé écho hors du champ de l’économie.  On la trouve désormais formulée sous « le principe 80/20 ».

Selon le contexte, on peut donc appliquer différemment cette loi :

  1. à 80% des résultats découlent de 20% de l’effort et du temps
  2. à 80% des bénéfices d’une entreprise sont générés par 20% de ses produits et clients
  3. à 80% de tous les gains en bourse sont réalisés par 20% des investisseurs et 20% d’un portefeuille individuel

Tim Ferriss a appliqué cette loi à sa propre entreprise dans des domaines aussi variés que la publicité ou le portefeuille clients. En un mois, il est passé de 120 clients à 8 clients, et son revenu mensuel est passé de 30 000$ à 60 000$ alors que son temps de travail est passé dans le même temps de 80h à 15h mensuelles !

Le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement.

En d’autres termes, si vous vous assignez deux heures pour terminer une tâche qui n’en demande qu’une, et bien vous passerez ces deux heures à terminer cette tâche…

En conclusion, il est possible d’utiliser ces 2 lois pour gagner un maximum en efficacité :

  1. Identifier les tâches essentielles qui apportent le plus au résultat,
  2. Assigner à ces tâches un horizon de temps délimité et précis.

Chapitre 6 – La diète d’information

Tim Ferriss prône l’ignorance sélective. En clair, il s’agit de parasiter un minimum son temps par des lectures et des activités chronophages qui apportent peu en termes de bien être et de productivité.

Apprendre à ignorer des choses est l’un des grands chemins vers la paix intérieure.

Tout est dit dans cette citation de Robert J. Sawyer. :-)

Pour appliquer la diète d’information, le régime suivant est recommandé :

  1. Mettez-vous au régime sec pendant une semaine,
  2. Prenez l’habitude de vous demander : « est-ce que je vais exploiter cette information pour quelque chose d’immédiat et d’important ? »
  3. Pratiquez l’art de l’inachèvement. Si un livre ou un film vous fait perdre votre temps, pourquoi continuer  ce supplice?

Chapitre 7 – Halte aux interruptions et l’art de dire non

Tim Ferriss définit une interruption comme « tout élément empêchant l’achèvement d’une traite d’une tâche prioritaire », qui peut être de 3 natures différentes :

  • Ce qui vous fait perdre du temps (réunions, discussions, courriels)
  1. Coupez l’alarme sonore sur votre messagerie, ne vérifiez vos courriels que 2 fois par jour, communiquez sur votre besoin de calme,
  2. Filtrez vos appels téléphoniques et limitez les vôtres, utilisez deux numéros de téléphone, l’un pour les appels normaux, un autre en cas d’urgence, n’encouragez jamais les gens à bavarder,
  3. Maitrisez l’art de dire non et d’éviter les réunions.

Voici votre plan d’action :

  1. Dirigez les gens par ordre de préférence vers votre courriel, téléphone et rendez-vous,
  2. Répondez aux messages vocaux par courriel si possible,
  3. Une réunion ne doit avoir lieu que pour prendre une décision sur une situation définie, pas pour définir un problème,
  4. Si vous devez organiser une réunion ou un rendez-vous téléphonique, fixez une heure de fin,
  5. Obligez les gens à être concis lorsqu’ils s’adressent à vous en prétextant être occupé,
  6. Utilisez l’approche « Prenez donc le chiot chez vous quelques jours ». Pour échapper à une réunion par exemple : « J’ai deux choses importantes à terminer. Est-ce que je peux être dispensé de réunion pour aujourd’hui ? Je crois que j’aurai du mal à me concentrer et Jean Marc m’en fera un compte rendu. »
  • Ce qui consomme du temps (lire les courriels, reportings, achats personnels)

L’auteur conseille tout simplement de grouper ces tâches rébarbatives. De même que les commandes groupées offrent à une entreprise une solution moins coûteuse (les coûts de configuration ne changent pas pour le fournisseur même si le volume de commande augmente), le groupage des tâches répétitives que nous sommes obligés d’effectuer nous permet de gagner un temps précieux.  Cela évite notamment le temps de « mise en chauffe » pour se reconcentrer sur une tâche différente de celle que l’on vient d’accomplir.

  • Assistanat (une personne a besoin de votre validation pour un litige clients, une dépense de trésorerie)

Faites confiance aux gens. Apprenez à déléguer le processus de décision. La probabilité de problèmes irréversibles est minime. Fixez des règles d’autonomie assorties de revues occasionnelles.

compteur blanc

Etape 3 – Installer le pilote automatique

Chapitre 8 – Externalisez votre vie

La richesse d’un homme se mesure au nombre de choses qu’il peut se permettre de laisser à leur propre sort.

Henry David Thoreau

Déléguer ses tâches quotidiennes recèle un avantage caché non négligeable : celui d’apprendre à manager d’autres personnes pour un coût minime. C’est un investissement, pas une dépense. N’oubliez jamais non plus que l’objectif est de vous libérer du temps pour que vous vous consacriez à des choses plus ambitieuses.

Eliminez avant de déléguer. N’automatisez jamais une tâche qui peut être éliminée. C’est de la perte de temps.

En matière de délégation de tâches, il existe 2 règles d’or :

- Règle 1 : Toute tâche déléguée doit être gourmande de temps et précisément définie,

- Règle 2 : Amusez-vous. Demandez à votre assistante personnelle d’envoyer des courriels à vos amis pour l’organisation de repas. Défoulez-vous !

Quelques sites Internet d’entreprises utiles :

  1. www.virtual-assistant.be
  2. www.welldone.fr
  3. www.atyourserviceparis.fr
  4. www.shiva.fr

Soyez prudent dans votre recherche d’un assistant personnel. Travaillez  avec une société ou des assistants qui travaillent en équipe plutôt qu’avec un individu isolé. Cela peut vous éviter bien des désagréments.  Ne soyez cependant pas trop parano, les cas de fraudes en tous genres restent très isolés.

Quelques erreurs à ne pas commettre :

  1. Accepter la première personne que la société vous propose,
  2. Donner des instructions floues,
  3. Ne pas faire de point d’avancement et « donner » l’occasion de perdre du temps,
  4. Donner des délais trop longs,
  5. Oublier de prioriser les tâches assignées.

Votre plan d’action :

  1. Embauchez un assistant même si vous n’en avez pas besoin,
  2. Commencez petit mais voyez grand,
  3. Identifiez les 5 tâches extraprofessionnelles qui vous prennent le plus de temps et les 5 tâches personnelles que vous pourriez externaliser.

Chapitre 9 : Vos revenus en pilote automatique – Trouvez votre Muse

Note : vous vous souvenez sans doute de ce qu’Olivier Seban appelle le « PEGR » (Petit Effort Gros Résultat). Dans le cas contraire, vous pouvez relire mon article sur Tout le monde mérite d’être riche.

Le génie de Tim Ferriss, c’est d’avoir appliqué ce principe à la création d’entreprise.

Exemple :

Douglas Price, un ami de Tim Ferriss, a créé une entreprise qu’il a presque entièrement automatisée. Cette entreprise, www.prosoundeffects.com, est un site d’e-commerce qui vend des librairies sonores sur CD à destination des professionnels pour la musique, le cinéma et les jeux vidéo. Douglas  a créé ces produits mais ne s’occupe ni de la production ni de la commercialisation. Son business model est le suivant :

  1. Ses publicités Google Adwords (ou autres) drainent les prospects qui sont redirigés vers son site,
  2. Les prospects devenus clients ont un panier moyen d’achat d’environ 325$,
  3. 3 fois par semaine, Doug débite les cartes bleues de ses clients (grâce à un compte paypal), transfère l’argent sur son compte. Les commandes sont transférées au fabriquant de CD qui se charge de l’envoi des produits. Doug règle son fournisseur à 90 jours.

Les avantages de ce business model :

  1. Les clients de Doug le payent immédiatement. Il paye son fournisseur à 90 jours donc sa trésorerie est toujours positive,
  2. Durant tout le processus d’achat, Doug n’intervient que pour encaisser les commandes et les transmettre à son fournisseur, tout le reste est externalisé,
  3. Pour une commande de 325$ (panier moyen), Doug gagne 167€ après déduction des frais de production  et de transaction bancaire. La conception du site internet lui a coûté 1200€,
  4. Doug travaille 2 heures par semaine et gagne souvent plus de 10.000€ par mois !

Note : Voici donc ce que Tim Ferriss appelle une Muse. Ne perdez jamais de vue que l’objectif n’est pas de diriger son entreprise, il est uniquement d’en être le propriétaire. Souvenez-vous, PEGR !

Les étapes de la création d’une Muse :

  1. Trouvez un marché et vos clients (quel est votre domaine d’expertise ? Quelles sont vos passions ? Quels sont les besoins de votre classe d’âge ? A quelles association appartenez vous ?)
  2. Trouvez un produit susceptible d’intéresser votre marché (les magasines spécialisés constituent une bonne source d’information), et envisager une fourchette de prix allant de 50€ à 200€. Le positionnement produit haute gamme permet de limiter le risque d’érosion du prix lié à la concurrence,
  3. Envisagez un circuit de fabrication du produit de moins d’un mois et faites en sorte qu’une rubrique FAQ  puisse décrire ses principales caractéristiques.

Privilégiez les produits d’information

Ils sont difficilement copiables et ont un coût élevé. Pour cela, il vous faudra « devenir expert ». Rien de plus facile :

  1. Devenez membre de 2 ou 3 organisations  professionnelles,
  2. Lisez les 3 livres les plus vendus sur un sujet,
  3. Donnez un séminaire gratuit de1h à 3h dans l’université la plus proche,
  4. Proposez à des magasines spécialisés d’écrire des articles.

Chapitre 10 : Vos revenus en pilote automatique II – Testez votre Muse

attention

RDV Lundi 28 Février 2011 pour la fin de votre résumé de La semaine de 4 heures !

4 Commentaires + Ajouter un Commentaire

  • […] et fin de votre résumé de La semaine de 4 heures, de Tim Ferriss […]

  • Merci pour ton résumé complet de ce livre. Je trouve le concept de détailler les résumés de tes livres super intéressants. Cela permet de voir si le livre vaut le coup ou pas. Car certaines fois, à la seule vue du résumé Amazon, il est difficile de savoir si le livre en vaut la chandelle.

    Continues comme ça.

    • Je t’en prie, ravi d’être utile !

      Merci pour ton commentaire et à bientôt sur Mes Finances.

  • […] La semaine de 4 heures Tim Ferriss fait la différence dès le début entre deux profils d’individus et leur vision de la vie. D’un côté, vous trouverez les personnes qui se lancent à corps perdu dans la vie active, travaillent sans relâche toute leur jeunesse et leurs plus belles années en espérant récolter à la fin de leur vie les fruits des graines qu’ils ont semées, pourvu que l’Etat Providence subvienne à leurs besoins dans le cadre d’une hypothétique retraite. […]

Laisser un commentaire

UA-18988130