oct
31
2010

Or : est-il trop tard pour investir ?

Votre avis compte pour moi :

Depuis le début de la crise financière qui a ébranlé l’économie mondiale, l’or est à la mode et fait de nouveau partie du paysage des investisseurs. Valeur refuge par excellence, son cours a été multiplié par 3 depuis son plus bas historique sur les 5 dernières années. Parce que sur Mes Finances Mode D’emploi on parle aussi de l‘actualité des placements, voici 7 bonnes raisons de ne pas investir dans l’or et 5 bonnes raisons de le faire.

investir dans l'or

Oui, il est trop tard pour investir dans l’or

  1. « L’or est la dernière bulle spéculative. Ce qui veut dire que son prix peut encore monter, mais ce n’est pas un placement sûr et ça ne va pas durer. », dixit Georges Soros* ;
  2. Le prix du métal jaune a été multiplié par 5 en 10 ans, et il a encore progressé de 25% depuis Janvier. Cela ne va pas durer éternellement ;
  3. L’or n’est pas un placement miracle mais une valeur refuge. Il ne rapporte ni dividendes ni intérêts. Il n’a pas à proprement parlé d’utilité économique et la reprise économique pourrait avoir raison de l’envolée de son cours ;
  4. L’or est une matière première avant tout, qui répond à la loi de l’offre et de la demande. Si les bijoutiers estiment qu’il est trop cher, ils n’en n’achètent plus. Les cours actuels de l’or sont principalement soutenus par les épargnants sans corrélation avec sa valeur réelle.
  5. En cas de redémarrage de l’économie mondiale, l’or perdra sa fonction de valeur refuge au profit des actions et autres obligations ;
  6. L’or pourrait pâtir d’une forte revalorisation du dollar ou de l’euro ; En effet, il n’est pas inutile de rappeler que l’or est côté en dollars. Autrement dit, plus le dollar se déprécie, et plus l’or s’apprécie, et inversement…
  7. Si les banques centrales relèvent fortement les taux, l’or ne pourra plus se maintenir à de tels niveaux.

Non, il est encore temps d’investir dans l’or

  1. Les grands producteurs ne craignent pas de voir le prix de l’once chuter. Le groupe minier Anglogold Ashanti a annoncé récemment qu’il liquiderait tous ses contrats à terme l’empêchant de vendre sa production d’or au cours actuel du marché, tout comme Barrick Gold, le premier producteur d’or mondial ;
  2. On ne constate pas encore de surévaluation du cours des mines d’or par rapport au prix de l’once. Ces titres se négocient à des ratios de valorisation de leur actif net réévalué inférieurs à celui constaté lors des pics du prix de l’or ;
  3. Si la récession actuelle se poursuit, la perte de confiance dans les banques centrales pourrait maintenir le cours de l’or ;
  4. Parmi les plus gros acteurs sur le marché, la Chine consomme déjà tout ce qu’elle produit, la demande ne risque pas de s’infléchir ;
  5. Les trackers indexés sur le cours de l’or ont atteint une côte de popularité immense et font désormais partie du paysage des investisseurs.

Mon avis

Il est fort probable que le cours de l’or poursuive encore quelques temps son envolée. Il règne encore trop d’incertitudes sur les marchés financiers actuellement pour qu’un éventuel « désamour » des investisseurs se fasse sentir et les indicateurs du secteur sont, nous l’avons vu, encore dans le vert.

Pour autant, je reste assez circonspect concernant ce placement. A mon sens, l’avertissement de George Soros n’est pas anodin. Si le potentiel d’appréciation du cours de l’or n’est pas encore à son zénith, la décorrélation croissante avec sa valeur réelle ne fait qu’accroître le risque d’éclatement de bulle évoqué par le milliardaire américain.

Il me semble important de rappeler qu’une bulle spéculative se forme à partir du moment où la dé-corrélation entre la valeur réelle d’un actif et son prix sur le marché devient trop importante, et ce quelle que soit la nature de l’actif considéré.

L’or a beau être considéré comme une valeur refuge, cela ne veut pas dire qu’un tel placement n’est pas risqué. Cela signifie uniquement que c’est un placement privilégié par  les investisseurs en temps de crise. Si la récession persiste, et que les investisseurs continuent d’investir dans l’or, alors il y aura accroissement de cette bulle spéculative et le mouvement déjà enclenché ne trouvera son épilogue que par l’éclatement de la bulle ainsi formée…

Sur le graphique qui suit, vous retrouverez les étapes de la formation d’une bulle spéculative. A mon sens, la progression de l’or se situe actuellement entre l’enthousiasme et la cupidité.

bourse - bulle spéculative

Conclusion

Investissez dans l’or si et seulement si vous savez précisément quand le revendre, c’est à dire avant :

  • La reprise économique (son cours devrait alors stagner puis baisser progressivement) ;
  • L’éclatement de la bulle spéculative si le mouvement se poursuit aussi rapidement (son cours devrait alors plonger).

Ne disposant pas d’information fiable à ce sujet et étant plutôt partisan de l’investissement dans la valeur**, je m’abstiens donc naturellement sur ce placement.

Et vous, que comptez vous faire ? Avez-vous déjà acheté de l’or ?

—————————–

*George Soros est un financier milliardaire américain, né le 12 Août 1930 à Budapest (Hongrie). Il est devenu célèbre pour ses activités de spéculation sur les devises et ses activités de philanthropie. Il est à l’origine des hedge funds apparus dans les années 1970. Il est actuellement président de Soros Fund Management et de l’Open Society Institute.

**Je reviendrai longuement sur cette notion dans la publication du résumé du livre « Investir dans la valeur ». Pour faire bref, disons que l’investisseur dans la valeur investit dans une valeur quand celle-ci se trouve soit à un cours inférieur à sa valeur réelle soit légèrement supérieur.

1 Commentaire + Ajouter un Commentaire

Laisser un commentaire

UA-18988130