fév
7
2011

Père riche, père pauvre : la suite

Votre avis compte pour moi :

Comme j’ai déjà présenté Robert Kiyosaki à plusieurs reprises sur Mes Finances, je me suis dit que le mieux serait sans doute qu’il présente Pere riche, pere pauvre la suite lui-même. Voici donc un extrait de ce que Kiyosaki dit à propos de ce deuxième opus :

Suite au succès phénoménal de Père riche, père pauvre qui traite des différentes leçons que mes deux pères m’ont enseignées relativement à l’argent et aux choix qu’il faut faire dans la vie, des milliers de lecteurs nous ont encouragés à écrire cette suite qui s’adresse plus particulièrement aux individus qui sont actuellement des employés (E) ou des travailleurs autonomes (T) qui souhaitent devenir des propriétaires d’entreprises (P) ou des investisseurs (I). Le Quadrant du CASH-FLOW révèle pourquoi certaines personnes travaillent moins, gagnent plus d’argent, paient moins d’impôts, et se sentent plus à l’aise financièrement que d’autres.

Vous est-il jamais arrivé de vous demander : ce qui distingue un employé d’un propriétaire d’entreprise ? Pourquoi certains investisseurs font de l’argent en risquant peu alors que la plupart des autres investisseurs s’en tirent sans gains ni pertes ? Pourquoi la majorité des employés butinent d’un emploi à l’autre alors que d’autres quittent leur emploi et bâtissent des empires commerciaux ? […]

Ce livre répondra à ces questions et vous aidera à trouver votre voie vers la liberté financière dans ce monde en perpétuel changement. C’est un livre qui a été écrit : pour ceux qui sont prêts à abandonner la sécurité d’emploi et à s’aventurer dans le monde de la liberté financière ; pour ceux qui sont prêts à effectuer de profonds changements professionnels et financiers dans leur vie ; pour ceux qui sont prêts à passer de l’ère industrielle à l’ère de l’information. Cet ouvrage traite du choix de nouvelles options, de nouvelles voies, et d’un nouvel avenir financier.

Votre gain de temps : 4 heures 30 minutes !

Taille du livre : 280 pages

Durée de lecture du livre : 5 heures

Taille du résumé (au format PDF) :  13 pages environ

Durée de lecture du résumé (parties 1 et 2) : 30 minutes

Soit un gain de temps de 4 heures 30 minutes minimum grâce au résumé publié par Mes Finances.

Père+Riche,+Père+Pauvre+-+le+quadrant+du+cash+flow

Introduction

L’avantage de vivre dans nos sociétés libres, c’est que nous avons tous la possibilité d’être riche, pauvre ou d’appartenir à la classe moyenne. La décision vous appartient.

Robert Kiyosaki

Tout l’intérêt de ce livre est de découvrir comment l’auteur a fait pour passer en seulement quelques années du statut de Sans Domicile Fixe (hébergé à titre gracieux par quelques amis) à celui d’homme libre financièrement.

Tout d’abord, il vous faudra être sincère avec vous-même et déterminer ce que vous souhaitez réaliser. Asseyez-vous quelques instants et planifiez votre avenir financier. Contrôlez vos dépenses. Minimisez vos dettes. Développez un plan de long terme. Ne perdez jamais de vue que votre actif le plus important, c’est votre temps ! Soyez patient : vous allez bientôt découvrir ce qu’est le cadrant du cash-flow et comment vous allez pouvoir l’utiliser pour construire votre propre voie vers la liberté financière.

Rappelez-vous les leçons apprises à la lecture de Père Riche, Père Pauvre.  L’important, ce n’est pas combien vous gagnez, c’est combien vous parvenez à économiser et à investir.

Souvenez-vous, que rêviez-vous de faire lorsque vous étiez enfant ?

Nous avons tous été conditionnés de la même manière. Aller à l’école, obtenir de bonnes notes, et ensuite trouver un emploi rémunérateur et durable. Cette pensée, qui a fait long feu, c’est celle de l’âge industriel.

Aujourd’hui, à l’ère de l’information, ce conseil est devenu obsolète. On ne nous apprend pas à devenir des entrepreneurs ou des investisseurs. Finis les beaux jours où l’Etat pouvait assurer votre retraite à 60 ans. A l’heure actuelle et dans les années à venir, de plus en plus de gens comprendront qu’ils ne peuvent plus désormais compter que sur eux-mêmes et sur leur éducation financière pour assurer leurs vieux jours.

Le meilleur conseil qui soit à l’heure actuelle est le suivant : va à l’école, obtiens de bonnes notes, monte ton entreprise, et deviens un investisseur aguerri !

Le risque ? Mais quel risque ?

En réalité, il est bien plus risqué pour vous de vous accrocher à votre job que de réfléchir à créer votre entreprise ou d’investir votre argent. Le marché de l’emploi devient de plus en plus souple, ce qui signifie tout simplement que vous pouvez être licencié bien plus facilement que cela n’a été le cas par le passé.

De l’autre côté du quadrant (cf. figure suivante), vous avez la possibilité de vendre votre business à un bon prix, et de siroter un jus de fruits frais sur la plage pendant que vos investissements génèrent la trésorerie dont vous avez besoin pour vivre.

LE QUADRANT DU CASH FLOW :

Le quadrant du cash-flow


E comme Employé : vous avez un job

S : vous travaillez en indépendant, vous vous êtes créé votre propre job

B : vous possédez un système, des gens travaillent pour votre compte

I  comme Investisseur : vous faites travailler votre argent pour vous

Chapitre 1 : « pourquoi ne vous cherchez-vous pas un job ? »

Oui, il vous est toujours possible de vous trouver un travail salarié. Mais vous ne pourrez pas toujours trouver la liberté financière.

La différence entre mon père riche et mon père pauvre, c’est que plus mon père riche avait du succès, plus il pouvait consacrer de temps aux gens qu’il aime. Au contraire, plus mon père pauvre connu le succès en tant que haut fonctionnaire, moins il pu consacrer de temps à notre famille à cause des séminaires et du travail.

La liberté financière, c’est avoir à la fois l’argent et le temps de vivre pour soi. Un emploi salarié et le patron qui va avec ne vous donneront jamais cette liberté. JAMAIS !

Vous n’avez pas besoin d’avoir fait Polytechnique ou HEC pour devenir riche. Bill Gates, Michael Dell, Thomas Edison, Henry Ford, Steve Jobs, Ralph Lauren… Tous ont fait l’école buissonnière et ne s’en sont pas trop mal sortis finalement… :-)

Contrairement à ce que vous pensez peut être, vous n’avez pas non plus besoin d’un capital de départ pour devenir riche. Kiyosaki et sa femme ont commencé à s’enrichir en partant de zéro.

Aujourd’hui, ils possèdent une société immobilière, 2 sociétés dans le domaine de l’éducation, une société minière et une société pétrolière.

Il vous est tout à fait possible également de gagner des revenus issus des 4 quadrants, indépendamment de votre activité professionnelle principale. Un médecin peut être employé par une clinique (E), posséder son propre cabinet (S), son propre laboratoire ou sa propre clinique (B), et investir sur les marchés financiers et dans l’immobilier (I).

Pour résumer :

Il n’y a que quelques heures dans une journée et vous les passez à travailler avec acharnement. Alors pourquoi travailler dur pour l’argent ? Apprenez à vous enrichir et à faire travailler les autres pour vous, et vous serez libre de votre temps pour accomplir les choses de la vie qui comptent vraiment. Elever vos enfants, participer à des activités caritatives, découvrir le monde, etc.

L’argent doit être au service de votre vie. Ne passez pas votre vie à travailler dur pour en gagner.

Chapitre 2 : des quadrants différents pour des gens aux profils… différents

Si tu veux être un leader, il te faudra maitriser le sens des mots que tu emploies.

Père riche

Il est plutôt aisé de faire la différence entre une personne salariée, un travailleur autonome, un entrepreneur, et un investisseur. Il suffit d’analyser le vocabulaire par chacun d’entre eux.

Les employés parlent le plus souvent de « sécurité » d’ « avantages ». La peur est leur guide principal.

Les travailleurs autonomes emploient des mots du type « Faites le vous-même », soyez votre propre patron. Pour eux, l’argent n’est pas si important, mais l’ « indépendance » et la « liberté » le sont. Ils sont considérés comme des experts dans leurs domaines et aiment faire les choses à leur manière. La qualité du travail est bien plus importante pour eux que l’argent.

Les entrepreneurs embauchent avec plaisir des gens de profil E et S car ils peuvent ensuite se consacrer à la création de leur prochaine entreprise. Un véritable entrepreneur peut laisser son entreprise fonctionner seule et y revenir un an après en la trouvant encore plus rentable. La capacité de l’entrepreneur, c’est de trouver un système qui fonctionne et d’embaucher des managers/gestionnaires hors pairs pour faire croitre ce système.

Vous vous rappelez sans doute que Mc Donald’s est le meilleur exemple de système entrepreneurial qui soit. C’est un exemple que nous avions déjà évoqué ensemble au moment du résumé de The E-Myth Revisited, de Michael Gerber. Il est également repris par Kiyosaki dans son livre.

Les investisseurs font de l’argent avec l’argent. Ils n’ont pas besoin de travailler puisque leur argent travaille pour eux. C’est de cette façon que toutes les fortunes se sont construites. Les riches peuvent être des employés, mais uniquement dans leur propre entreprise.

Si la définition de la richesse que nous devions retenir était le nombre de jours que vous pouvez vivre sans avoir besoin de travailler tout en maintenant votre niveau de vie actuel, alors les investisseurs n’auraient pas besoin de changer quoi que ce soit et leurs petits enfants non plus.

Pour devenir un véritable investisseur, vous devez comprendre les 4 choses suivantes :

  1. Le risque est quelque chose que vous pouvez maîtriser, contrôler, minimiser, et même éliminer,
  2. La concentration ou le fait de vous focaliser sur quelques investissements seulement, plutôt que de diversifier vos placements est une meilleure stratégie selon Warren Buffett, (vous pouvez à cet effet lire l’article que j’ai consacré à cette stratégie : 10 secrets pour devenir milliardaire grâce à la Bourse)
  3. Occupez-vous d’abord de vos propres affaires. Un investisseur aguerri s’est d’abord formé en dirigeant sa propre entreprise. Cela lui a permis d’apprendre par la suite à évaluer de potentiels investissements.
  4. La liberté a un coût. Vous apprendrez de vos erreurs, qui vous coûteront parfois des millions. Vous devez vous sentir prêt à affronter des déceptions, des faillites ou des changements soudains de l’environnement économique.

Chapitre 3 : pourquoi les gens choisissent la sécurité plutôt que la liberté

Les personnes qui choisissent d’évoluer du côté E et S du Quadrant du cash-flow trouvent leur motivation dans la sécurité. Ceux qui évoluent du côté B et I choisissent la liberté.

Lorsque vous restez du côté E et S du Quadrant, votre impôt sur le revenu augmente avec le temps.

Les riches tirent pleinement parti des niches fiscales et réductions d’impôt. La plupart des gens s’intéressent aux revenus qu’ils touchent ou vont toucher, les riches concentrent leur vision sur leurs investissements.

Le millionnaire américain moyen a créé son propre business, vit de manière frugale, et investit sur le long terme. Cela ne vous rappelle rien ? Pour vous rafraichir la mémoire, vous pouvez consulter mon résumé de The Millionaire Next Door (partie 2). Vous y découvrirez des statistiques passionnantes sur la vie des millionnaires américains !

La liberté financière, c’est lorsque des gens travaillent pour vous (B) ainsi que votre argent (I).

La seule différence entre une personne riche et une personne pauvre, c’est ce qu’ils font pendant leur temps libre.

Père riche

Comment faire pour devenir un I ?

En premier lieu, tentez l’expérience de la création d’entreprise (B) et tirez en un maximum de leçons pour votre éducation. Lorsque vous aurez réussi à créer une entreprise qui marche, vous aurez alors le temps de vous intéresser à vos investissements pour rejoindre le quadrant I.

Chapitre 4 : les 3 types de systèmes entrepreneuriaux

Il existe aujourd’hui 3 types de systèmes entrepreneuriaux :

  1. Les entreprises traditionnelles : vous développez votre propre système,
  2. Les franchises : vous achetez un système déjà existant,
  3. Le marketing de réseau : vous intégrez un système déjà existant.

Ne perdez jamais de vue que vous pouvez très bien mettre en faillite 2 ou 3 de vos entreprises avant de connaître le succès.

Pour devenir un B, il vous  faudra au choix :

  1. Trouver un mentor (quelqu’un qui réalise déjà ce vers quoi vous voulez tendre)
  2. Acheter une franchise
  3. Rejoindre une entreprise de marketing de réseau

Pour réussir en tant qu’entrepreneur, vous aurez besoin de dépasser votre peur du rejet lorsqu’il vous faudra vendre votre produit à un client.

Vous aurez également besoin d’apprendre à manager différents types de personnalités.

Quelques conseils pour réussir :

  1. Rejoignez des organisations fiables qui ont un historique qui parle pour elles,
  2. Choisissez une opportunité de business dont vous pourrez parler sans crainte à vos amis,
  3. Fixez-vous des objectifs de long terme en matière d’éducation pour vous permettre de vous épanouir en tant qu’être humain,
  4. Choisissez votre mentor et apprenez des leaders, pas des conseillers.
  5. Gagnez le respect des gens et savourez-le.

Un système est avant tout un pont qui vous permettra de rejoindre la liberté financière. Si vous êtes capable de diriger un système entrepreneurial avec succès, vous êtes déjà sur le chemin qui mène au quadrant I !

Chapitre 5 : les 7 catégories d’investisseurs

attention

Suite et fin de votre résumé de Pere riche, pere pauvre la suite
Jeudi 10 Février 2010 !

9 Commentaires + Ajouter un Commentaire

Laisser un commentaire

UA-18988130