juil
25
2011

Peut-on encore investir aujourd’hui ?

Votre avis compte pour moi :

Lorsqu’on suit un peu l’actualité financière, on est en droit de se poser la question. Difficile en effet de se faire une opinion en ces temps particulièrement incertains. L’immobilier semble au plus haut, les marchés actions font le yoyo depuis plusieurs mois sans dégager la moindre tendance de fonds,  et les métaux précieux tels que l’or ou l’argent battent des records, ce qui peut laisser penser que le retournement aura lieu tôt ou tard. Et pour ne rien arranger, on nous annonce la mort prochaine de l’Etat-providence. Que faire ?

faillite+des+Etats+Providence+-+investir+aujourd'hui

Comprendre le contexte macro-économique

Je ne vais pas me livrer ici à une analyse macro-économique complexe de la situation. La réalité est assez simple, et vous comme moi l’avons bien compris : les Etats européens sont au bord de la faillite. Manque de rigueur budgétaire, relance de la croissance par l’endettement improductive, rachats de créances pourries aux banques comme en Espagne ou en Irlande, les raisons sont multiples.

Le soi-disant sauvetage de la Grèce intervenu en fin de semaine dernière n’est qu’un leurre. Un nouveau tour de passe-passe qui va très certainement rapidement faire long feu.

Faire racheter par le Fonds de Stabilité Européen sur le marché secondaire la dette grecque que le marché ne voudra pas revient tout simplement à agir comme la Fed aux Etats-Unis. C’est un nouveau remake de la fameuse chaîne de Ponzi, après celui initié par les américains.

Et tôt ou tard, le voile se lèvera sur cette gigantesque escroquerie. Et il faudra rendre des comptes. On ne crée pas impunément de l’argent ex nihilo sans avoir à en assumer les conséquences.

Auparavant, c’était le pouvoir des rois. Voyez comment ils ont fini…

Pour agir en conséquence

Pourtant, les opportunités existent bel et bien pour l’investisseur qui a pris en main son éducation financière. Ce dernier sait comment faire fructifier son argent quel que soit le contexte macro-économique.

Même en tenant compte de ces évènements extrêmement préoccupants, il reste possible d’avancer vers l’indépendance financière. Voici 4 stratégies pour y parvenir :

1. Les marchés actions : à quand le retour de la grande braderie ?

Si ce n’est pas encore fait, vendez les actions sur lesquelles vous êtes en plus value.

Le rebond constaté ces derniers jours peut bien se poursuivre encore quelques temps. Mais il ne me semble pas vraiment justifié. Et je ne suis pas sûr que le marché soit suffisamment résilient pour encaisser avec panache le défaut de paiement programmé de nos petits camarades grecs.

En ces temps troublés, « cash is king » et même si le risque de dévaluation brutale de l’Euro existe – nous y reviendrons- il est sans doute préférable de passer en mode liquidité le temps de laisser passer l’orage pour ensuite revenir sur les marchés une fois la purge effectuée.

Ce sera alors la grande braderie, peut être même la plus grande jamais effectuée. Ne la ratez sous aucun prétexte ! Pour cela, surveillez les champions de la côte injustement sanctionnés sur la base des critères que nous avons déjà vus ensemble précédemment.

2. L’or n’est pas un actif : et bien pour une fois tant pis !

Oui je sais, l’or est à son plus haut historique. Sauf qu’aujourd’hui ne pas avoir au minimum 10% (et encore !) de son patrimoine en « relique barbare », c’est un peu comme conduire une voiture sans assurance automobile. C’est possible, mais en cas d’accident grave, c’est le drame. Le raisonnement est le suivant :

  • les Etats européens se sauvent définitivement par miracle (Batman a encore frappé), l’or débutera alors sa phase baissière. Pas de panique, vous revendrez votre or en encaissant au pire une moins value de 10%, seuil que vous vous êtes fixés (10% de 10% de votre patrimoine soit 1% au total). Pas de quoi penser à la banqueroute, d’autant que dans le même temps, vous êtes revenu sur les marchés actions, rassuré que vous êtes, et que vous encaissez des plus values pharaoniques.
  • Les Etats européens ne se sauvent pas et l’Euro connait une sévère dévaluation. Votre or flambe.  Vous avez donc préservé une partie de votre patrimoine.

Vous me direz que l’or n’est pas un investissement puisqu’il ne rapporte pas. C’est vrai, l’or n’est pas vraiment un actif, il faut plutôt le considérer comme une assurance. Dans le contexte actuel, je pense néanmoins qu’il est bien plus risqué de ne pas en avoir du tout que d’en avoir un peu.

3. L’immobilier est au plus haut en Ile de France : et alors ?

Et oui, le marché immobilier est à un plus haut historique en région parisienne et en recul dans certaines régions de France. Le volume des transactions est en repli ce qui peut laisser présager un retournement imminent. Et alors ?

Si vous avez lu mes différents articles sur l’immobilier, vous savez que sur Mes Finances, je n’envisage pas l’investissement immobilier autrement que par la recherche d’une bonne affaire qui doit vous rapporter davantage qu’elle ne vous coûte en mensualité de crédit.

Si vous respectez ce principe, qu’avez-vous à craindre ? Même si la valeur de votre bien est divisée par 2, vous continuerez à encaisser un loyer qui s’indexera au fil des ans sur l’inflation et vous rapportera de plus en plus d’argent.

Une fois le crédit totalement remboursé (un brin de patience est requis), vous pourrez enfin devenir rentier. Vous n’êtes donc jamais exposé aux fluctuations du marché, et c’est tant mieux.

4. Votre meilleur actif, c’est vous !

Vous n’êtes pas inspiré par ce contexte peu reluisant ? Qu’à cela ne tienne, peut être est-ce le moment d’investir dans l’actif que vous contrôlez le mieux : vous-même.

Vous souhaitez en savoir plus sur pour mieux gérer vos finances personnelles ou vos investissements, inscrivez-vous à des séminaires ! Le temps que les choses se tassent, vous reviendrez plus fort sur le terrain de jeu de vos finances.

Vous avez toujours rêvé de vous réorienter, de suivre une formation pour faire le métier de vos rêves, de créer votre entreprise : lancez-vous !

Le succès n’est certes jamais garanti mais après tout, n’est-on jamais aussi bien servi que par soi-même ?

Votre avis

Et vous, que pensez-vous de tout cela ? Quelle est votre stratégie d’investissement actuellement ?

Vous avez aimé cet article ?

Alors partagez le et abonnez vous à la newsletter « j’apprends à m’enrichir » pour profiter des meilleurs bons plans de Mes Finances !

Comments are closed.