avr
26
2011

Comment calculer ses impots ? (suite)

Votre avis compte pour moi :

Dans son livre Augmentez votre intelligence financière, Robert Kiyosaki liste l’ensemble des « prédateurs financiers » dont il vous faudra vous protéger pour faire fructifier votre argent et ainsi optimiser votre patrimoine. Bien entendu, l’Etat en fait partie. L’objectif n’est pas de vous inciter à ne pas payer vos impôts ni à frauder le fisc, ce que je ne vous conseille pas du tout. Il est simplement de vous sensibiliser à la notion de fiscalité et de vous pousser à vous pencher sur l’ensemble des mécanismes à l’œuvre en la matière.

La maitrise de la fiscalité est un pilier important d’une éducation financière avancée, au même titre que la comptabilité, l’analyse financière ou encore l’investissement.

Et puis, d’après le rapport annuel publié par la commission européenne, la France a le 6e taux d’imposition le plus élevé en Europe. Alors cela vaut sans doute la peine de se pencher un peu sur la question… :-)

Comment calculer ses impots

Dans le premier article de cette série consacrée à la fiscalité –  Comment calculer ses impôts – nous avons vu ensemble comment calculer le Revenu Brut Global, autrement dit l’ensemble des revenus que nous touchons, suivant les différentes modalités de déclaration et de plafonnement.

Cette semaine, je vous propose de poursuivre l’étude de notre petit récapitulatif pour dresser l’inventaire des charges que vous pouvez déduire de vos impôts (car si vous ne le faites pas, personne ne le fera pour vous !) et déterminer ensuite votre impôt brut.

Pour rappel, le schéma qui vous permet de déterminer votre impôt net à payer est le suivant :

Comment+calculer+ses+impots

Quelles sont les charges déductibles ?

Il existe 3 types de charges déductibles :

–> Les pensions alimentaires

Dans le cas d’un divorce, il s’agit de la pension versée à un enfant mineur mais il peut également s’agir de l’obligation alimentaire pour les ascendants et/ou les descendants.

–> La CSG déductible

Cela concerne la restitution d’une partie de la CSG payée l’année précédente sur les revenus du patrimoine déclarés dans la n°2042.

Prenons un exemple. Votre Tranche Marginale d’Imposition (TMI) est de 14% alors que le Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL) est de 19%. Vous avez touché en N-1 des revenus obligataires pour un montant de 10.000 Euros. Vous paierez donc : 12,3% * 10.000 = 1230 Euros de Prélèvements Sociaux (PS) dont la CSG.

SAUF que cette fameuse CSG est déductible de vos impôts ! Et elle représente 5,8% soit 5,8%*10.000 = 580 Euros.

Vous pourrez donc sur votre déclaration inscrire 580 Euros de charges déductibles au titre de la restitution des 5,8% de CSG.

–> Les cotisations PERP

Le PERP, qu’est-ce que c’est ?

Pour répondre brièvement à cette question, disons que le PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire), c’est un produit d’épargne à très long terme qui permet de préparer sa retraite. Il permet de se constituer un complément de retraite en effectuant des versements réguliers jusqu’à l’âge de la retraite.

Les cotisations que vous versez sont donc déductibles chaque année de votre revenu imposable à hauteur de 10% de vos revenus nets après abattement de 10% pour frais professionnels.

Tuyau ! : Vous pouvez utiliser les plafonds de déductibilité non utilisés lors des 3 dernières années ! (Pas de panique donc si vous avez oublié cette année). Autre information importante à connaître : vous pouvez également utiliser le plafond de déductibilité non utilisé par votre conjoint !

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article très bien fait sur le PERP.

Qu’est-ce-que la Tranche Marginale d’Imposition (TMI) ?

La TMI, c’est la plus haute tranche d’imposition que vous atteignez. Ainsi, tout revenu complémentaire sera taxé à hauteur de votre TMI.

En réalité, la véritable question qui se pose derrière celle-ci, c’est plutôt : pourquoi faut-il connaître sa TMI ?

La réponse est la suivante : il est nécessaire de connaître la TMI pour faire le bon choix fiscal entre la déclaration des revenus ou le PFL.

En effet, si votre TMI est à 14%, vous n’avez aucun intérêt à opter pour le PFL (qui lui est à 19%). Par contre, lorsque votre TMI est à 30%, la question mérite réflexion et dans la plupart des cas, vous choisirez le PFL (sauf cas d’abattement spécifique).

La TMI se détermine en fonction de votre Revenu Net Imposable et de votre nombre de parts fiscales.

Cela donne : Revenu Net Imposable / Nombre de parts = Quotien Familial à TMI.

Le nombre de Parts Fiscales dépend, quant à lui, de votre situation familiale et du nombre de personnes que vous avez à charge.

Petit inventaire :

Célibataire : 1 part,

Couple marié : 2 parts,

Couple pacsé : 2 parts,

1er et 2ème enfant : 0,5 part chacun

3ème enfant et suivant : 1 part par enfant.

Le rattachement des enfants est possible jusqu’à 21 ans ou 25 ans (si étudiants). Il n’y a pas de limite d’âge pour le rattachement fiscal d’un enfant infirme.

Pour une part, le barème de l’impôt est le suivant :

REVENUS IMPOSABLES TRANCHES IMPOSITION 2010
Jusqu’à 5963€ 0%
De 5963€ à 11896€ 5,5%
De 11896€ à 26420€ 14%
De 26420€ à 70830€ 30%
> 70830€ 41%

Tuyau ! : Attention donc ! Ce n’est pas parce que vous êtes dans la TMI à 30% que vous payez 30% d’impôts sur vos revenus. Le barème de l’impôt est progressif, et cela fait toute la différence !

Prenons un exemple :

Revenu Net Imposable : 60.000 Euros

Nombre de parts fiscales : couple marié, 2 enfants à 3 parts

Quotien familial : 60.000 /3 = 20.000 Euros

Ce couple est donc dans la TMI à 14%. Il va donc payer :

5963 * 0 = 0 Euros

(11896-5963) * 5,5% = 326 Euros

(20000-11896) * 14% = 1135 Euros

Soit au total : 326 + 1135 = 1461 Euros d’impôt brut.

Conclusion

Vous savez donc désormais calculer votre impôt brut. Si vous commencez dans la vie active et que vous n’avez pas encore investi, il y a de fortes chances que cet impôt brut constitue également pour vous l’impôt net à payer.

Mais le meilleur reste à venir. En effet, c’est une fois le calcul de l’impôt brut effectué que les réductions d’impôt et autres crédits d’impôt font leur apparition.

Lois Scellier, FCPI et FPI, SOFICA, etc. sont autant de dispositifs fiscaux qui vous permettront de soulager votre contribution à l’effort fiscal.

Payer moins d’impôts vous intéresse ? Alors restez fidèles : la solution la semaine prochaine !

Votre avis

Vous avez une question sur les différentes charges déductibles ou sur votre TMI ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Vous avez aimé cet article ?

Alors partagez le et abonnez-vous à la newsletter « j’apprends à m’enrichir » pour profiter des meilleurs bons plans de Mes Finances !


3 Commentaires + Ajouter un Commentaire

  • […] il faut accorder la plus grande attention pour ne pas trop déclarer (je pense notamment aux charges déductibles et aux différentes enveloppes fiscales que nous avons vues précédemment), une solution radicale […]

  • Thibault,
    Votre site et très intéressant et je l’apprécie.
    Mais, si vous permettez, juste une observation dont vous n’êtes pas obligé d’en tenir compte (même pas besoin de la publier en commentaire, d’ailleurs) : vous mettez trop de mot en gras, comme si vous aviez un besoin permanent de convaincre.
    Et, à la lecture, cela devient fatigant pour les yeux et même pour le suivi des idées : en parcourant un texte quelconque de façon rapide, l’oeil choisis naturelement des mots qui l’accrochent. Si ces mots sont trop nombreux – parce que soulignés – la lecture devient, physiquement, fatigante.

    Enfin, bonne continuation, le contenu vaut la lecture.
    Amicalement,
    O. Max

    • Bonjour Olivia,

      Merci pour ta critique intéressante (avec ton accord, je préfère qu’on se tutoie sur le blog).

      S’il ne s’agit pas pour moi de vouloir convaincre en permanence mais plutôt de mettre en évidence les mots importants de l’article et les phrases clés à retenir, je peux comprendre ton impression au sujet des mots en gras.

      Comme tu es la première à me faire la remarque, je te propose qu’on laisse réagir d’autres lecteurs (n’hésitez pas à venir nous donner votre avis !) pour recueillir quelques avis supplémentaires et qu’on avise en fonction. Qu’en penses tu ?

      En tous cas, merci de ton retour et de ton intérêt pour Mes Finances et à très vite sur le Blog !

Laisser un commentaire

UA-18988130