nov
1
2012

Une nouvelle aventure…

Votre avis compte pour moi :

Trop, c’est trop. Cela fait 8 longues années que je travaille dans la finance. Que je suis apparenté, étiqueté, identifié à une communauté qui – manifestement – ne comprend rien aux enjeux auxquels notre société sera confrontée dans un avenir proche. Ou plutôt qui le comprend très bien, mais dont la principale motivation semble davantage tournée vers ses propres intérêts – de court terme – que vers ceux de ses propres clients.

course de chevaux - communauté financière

Il y a peu, je me suis remémoré le discours d’Orens Lyons – ambassadeur de la paix de la Confédération des Six Nations Iroquoises – prononcé au sommet de Davos en Suisse, en 1996. Il disait ceci :

A mes yeux, vous êtes comme des jockeys et vos entreprises sont les chevaux que vous montez. Vous les cravachez pour gagner la course, mais à présent, vous réalisez que vous foncez droit dans le mur. Vous en voyez déjà devant s’écraser contre le mur mais vous ne faites pas demi-tour, vous ne faites même pas une halte. Vous continuez quand même à cravacher vos chevaux pour aller le plus vite possible…

Les années qui s’annoncent seront mouvementées

De plus en plus de gens commencent à comprendre que le pic de niveau de vie qui a été le notre dans les pays riches durant les 50 dernières années ne pourra être ni amélioré ni sauvegardé sans que nous fassions les efforts nécessaires pour y parvenir. 35 années d’endettement public déraisonnable et de promesses électorales intenables ne pourront être effacées d’un coup de baguette magique. Il va falloir payer, et nous paierons.

D’une certaine façon, ce n’est peut-être pas plus mal. La Modernité a aussi eu ses bons côtés.  Elle ne s’y est sans doute pas toujours bien pris mais elle a tenté de :

  1. Dominer les éléments,
  2. Alléger le labeur quotidien,
  3. Lutter contre les fléaux et les maladies,
  4. Produire et distribuer en grandes quantités,
  5. Loger et nourrir une population mondiale en pleine croissance,
  6. Mettre en place une morale plus universelle et des pratiques sociales.

Et bien d’autres choses encore que j’oublie certainement. Mais  elle est allée trop loin…

Ce qui était sans danger à l’époque d’Adam Smith est désormais en train de détruire nos vies. Le consensus social s’est désagrégé et nos vies sont passées sous la coupe de l’économie de marché. Ce qui était auparavant un moyen pour exister est devenu un moyen d’exister. L’ère de l’homo oeconomicus et de la croissance à tout prix a vu le jour.

L’économie n’est plus au service de la société, elle dicte ses lois à cette dernière qui – faute de consensus culturel digne de ce nom – lui obéit aveuglément.

Nicholas Lemann, le doyen de l’école de journalisme de Columbia à New York exprime très bien cette idée du déracinement de l’être auquel les citoyens des sociétés occidentales sont confrontés aujourd’hui :

Nous, les relativement bien lotis et sans souci, tenons ces vérités pour évidentes : que trop d’Etat Providence, trop de déficit public, et trop de tabac sont nocifs. Mais dès qu’il s’agit de la taille de la salle de bain ou du 4×4, il n’y a aucun trop qui tienne. (…) Que les marchés se débrouillent très bien tout seuls, tant qu’ils nous permettent à nous de nous débrouiller (…)

Et voilà comment – peut-être sans nous en rendre compte – nous légitimons par nos propres comportements un système qui prône la consommation à outrance et la croissance à tout prix, au mépris de tout esprit de durabilité – qu’il soit social ou environnemental. On peut avoir toutes les raisons du monde de mépriser la communauté financière mais elle n’est – au final – qu’une représentation excessive de nos propres comportements.

une nouvelle aventure - mes finances mode d'emploi

De nouveaux comportements à adopter en matière de gestion des finances personnelles

La bonne nouvelle après tout, c’est que dorénavant nous n’allons plus avoir le choix. Nous allons devoir apprendre à dépenser notre argent autrement, à prendre nos finances personnelles en main et à préparer notre retraite en toute autonomie.

Bref, il va falloir revisiter notre rapport à l’argent et apprendre à l’apprivoiser.

Ce sera douloureux d’abord, passionnant parfois mais de toutes façons nécessaire.

Beaucoup d’observateurs pensent que le monde occidental vit en ce moment même une nouvelle Renaissance. Une époque tourmentée et pleine de doutes, mais surtout une époque riche de créations et de nouvelles libertés.

Je veux croire en cette analyse de la période dans laquelle nous nous trouvons, dans cette sorte d’ « entre-deux ». Je refuse de participer au grand suicide économico-financier auquel prennent part Etats souverains, banques centrales et autres banques commerciales.

Pendant plus de 2 ans, j’ai résumé sur Mes Finances Mode D’emploi plus de 40 livres sur l’argent et la finance et j’en ai bien lu près de 200.

Je l’ai fait gratuitement et sur mon temps de loisirs parce que cela me plaisait, que je continuais ainsi à me former pour être toujours plus performant vis-à-vis de mes clients et parce que j’estime que chacun a droit à une éducation financière digne de ce nom.

La conviction profonde qui m’a animé tout au long de cette aventure était que c’est la connaissance qui est la principale source de richesse et que cultiver aujourd’hui son intelligence financière permettra d’être libre et prospère demain.

J’ai également tenté de vous faire découvrir une nouvelle façon de penser en matière d’argent et de finance pour vous permettre d’aller plus loin que le simple a priori et contribuer à vous faire prendre conscience qu’ils peuvent être des alliés précieux lorsqu’ils sont mis au service de nos projets de vie (et non l’inverse).

Je ne sais pas si j’y suis parvenu mais ce qui est sûr, c’est que j’ai pris énormément de plaisir à tenir ce blog et à échanger avec vous, lecteurs, et avec mes partenaires blogueurs. Vous avez été des interlocuteurs de choix, et pour toutes ces discussions – parfois animées :-) – je tiens à vous remercier.

A l’heure où je vous parle, vous êtes près de 2500 à vous être abonnés à la newsletter de Mes Finances Mode D’emploi. Certains disent que l’on peut parler de communauté à partir de 1000 personnes. Il faut croire que nous formons ainsi une très belle communauté et je tiens encore une fois à vous remercier pour la confiance que vous m’avez témoignée.

aventure - mes finances mode d'emploi

Une nouvelle aventure, donc…

Si vous avez bien lu le titre de l’article, vous devriez vous attendre à ne pas terminer votre lecture la larme à l’oeil et un mouchoir à la main… :-)

Si l’aventure se termine bel et bien provisoirement sur Mes Finances Mode D’emploi, elle va néanmoins se poursuivre avec encore plus d’énergie et de surprises puisque je prépare depuis un petit moment déjà le lancement d’un nouveau site, que j’ai voulu plus clair et plus approfondi.

Une aventure au sens littéral du terme puisque j’ai décidé il y a quelques temps de quitter le salariat et l’univers bancaire pour me consacrer entièrement à ce projet et à l’accompagnement de mes clients que je compte bien préparer aux profondes mutations socio-économiques auxquelles les Etats occidentaux – et leurs citoyens – devront faire face.

Vous y retrouverez entre autres une sélection rigoureuse et élargie des meilleurs livres sur l’argent et la finance, de nouveaux outils pour optimiser la gestion de vos finances personnelles, une vidéothèque avec une sélection des meilleurs documentaires sur la finance d’aujourd’hui, mes notes de lecture sous un format atypique et encore plus efficace et bientôt des formations et un séminaire en ligne pour vous permettre d’améliorer votre éducation financière et atteindre le bien être financier.

Bien sûr, je vous tiendrai informés du lancement du nouveau site dans les prochaines semaines.

D’ici là, soyez vigilant et restez fidèles !

A très bientôt,

Thibaud

Comments are closed.